lundi 4 avril 2011

Photovoltaique en facade ?

Je suis tombé sur cet ensemble de logements en construction l'autre jour par hasard. Je ne connais rien au projet ni a l'architecte mais vu comme ça, je ne peux m'empêcher de faire quelques commentaires :

  • Ne serait-il pas plus productif d'avoir de grandes fenêtres et de profiter de manière passive des apports solaires en lumière et chaleur ?
  • Est ce que la production électrique future de ces panneaux solaires, posés verticalement a l'ombre des arbres de la rue, est vraiment pertinente ?
  • Ces panneaux photovoltaïque ne sont-ils pas la juste pour la déco ?
  • N'est-il pas dommage qu'il n'y ait pas de balcons sur les derniers étages alors que tous les bâtiments voisins, qui ne datent pas d'aujourd'hui, en offrent généreusement ?
  • l'archi n'a-t-il pas supprimé les balcons dans le seul but de donner une forme plus "hype" au bâtiment?
  • Ce bâtiment n'est-il pas qu'une grosse opération de green-washing ?


4 commentaires:

Anonyme a dit…

c'est très laid, un peu comme faire remonter la moquette sur les murs.

Vincent a dit…

Intéressante analogie !!

Kristofu a dit…

Je pense que c'est très bien comme immeuble pour héberger une population de robots ouvriers. Les robots s'en foutent des balcons ! Et l'esthétique silicium/Tron leur convient paraitement j'imagine.. C'est vrai qui va y avoir un vrai problème pour héberger tous ces robots humanoïdes qui vont envahir nos vies d'ici 20-30 ans et qu'il faudra bien affranchir après 'avènement de la Singularité ! Mais je crois qu'on a déjà parlé de ce problème dans Métropolis et Futurama..

Christophe

Vincent a dit…

Merci pour l’idée : faire un post a propos de la singularité !! Il y a un versant ressource et énergie à la question : j'ai lu quelque part qu'il faut autant d’énergie pour fabriquer une galette de processeurs en silicium que pour fabriquer une voiture. Si c'est vrai, la loi de Moore à un revers énergétique, peut être qu'en définitive le processeur le plus efficient (processing power/énergie) est le cerveau humain (ce qui ne serait pas complètement étonnant puisque raffiné par des millions d’année d’évolution. Auquel cas, des AI a base silicium serait par nature incapable de concurrencer l’humanité et alors "la singularité" n'est pas pour demain.

Enregistrer un commentaire