samedi 5 novembre 2011

Energie = Capacité à transformer son environnement

La notion d’énergie est une notion que tout le monde connaît, mais qu'on ne comprend pas forcement vraiment à moins d'avoir fait un peu de physique. En physique dès qu'il y a changement d’état il y a de l’énergie qui intervient. Parfois en langage courant, les notions de "travail", "puissance" ou "force" se mélangent un peu alors que ces notions sont reliées par des équations connues depuis Newton et ont chacune un sens physique distinct bien compris. C'est encore compliqué par le fait que l’énergie se conserve mais qu'il y a des formes d’énergie utilisables et d'autre non ou encore la notion d'entropie.

Mon grand-père par exemple, est resté persuadé jusqu’à la fin de sa vie qu'il allait inventer le mouvement perpétuel en assemblant des aimants en rond, l'un "poussant" le suivant successivement jusqu’à revenir au premier. La génération de mon grand-père, génération des trente glorieuse, avait connu peut-être encore plus que nous l'ampleur des changements que permettait l’énergie bon marché, assimilée à la notion de progrès. Le premier choc pétrolier dut être un être un réveil brutal. Tristement, mon grand père passa ses derniers jours à coller en rond des bouts d’aimants sur un carton en se demandant pourquoi ça ne tournait pas.

Dessin du moyen age de L'album de Villard de Honnecourt  pour l'obtention du "mouvement perpétuel"

Pourtant il y a une manière très simple d’appréhender la notion d'énergie (comme l'explique J.M. Jancovici sur son site)  : transformer son environnement ou utiliser de l’énergie c'est la même chose PAR DÉFINITION. Plus on accélère, plus on va loin (changer la répartition des masses sur terre), plus on transforme la matière (usiner, raffiner, faire des réaction chimiques.), plus on essaye de changer la température par rapport à l’état ambiant...etc, plus on utilise d’énergie. Ainsi l’efficacité énergétique c'est juste d'essayer de ne pas perdre d’énergie en route mais déplacer deux tonnes de métal à 120km/h sur quatre roues sera toujours déplacer deux tonnes de métal à 120km/h sur quatre roues.

Si l'on essaye de garder cette définition à l'esprit ça peut éviter de faire des contre-sens quand on parle de  croissance et d'énergie et surtout ça permet de comprendre pourquoi d'aucuns considèrent que coller les mots "développement" (qui réfère surtout à croissance économique dans l'esprit de la majorité, c.a.d de plus de "transformations" en tous genres) et durable (qui signifierait stabilité) est une aberration (a moins d'imaginer une économie complètement dématérialisée ce qui est pour l'instant de la SF).

3 commentaires:

JulienB a dit…

Regarde ce site sur la "levitation quantique": http://www.quantumlevitation.com/ :-)

Vincent a dit…

Je regarde ce site sur la lévitation quantique et je me dis "quel est le lien avec mon post ?".
Faut arrêtez de zapper, fermes quelque onglets de firefox et concentres toi-5 min sur une idée...

Vincent a dit…

La supra conductivité nous laisse effectivement entrevoir, depuis quelque decades déjà qu'elle pourrait, éventuellement, dans un futur plus ou moins proche et en insistant sur le "si", des applications qui peuvent paraître magiques, (sans remettre en causes les principes simple de la conservation de l’énergie).

Je pense par contre que ça vous ferait du bien de répéter 100x :
"La science et la technique ne sont pas de la magie", "La science et la technique ne sont pas de la magie", "La science et la technique ne sont pas de la magie", "La science et la technique ne sont pas de la magie"...

Enregistrer un commentaire